Rencontre avec nos artistes : Vanessa Benelli Mosell

vanessa-benelli-mosell-festival-1001-notes-musique-classique-limousin-limoges-2021

mercredi 11 août 2021

Dimanche 01 août et lundi 02 août 2021, sur les deux différentes scènes du Festival 1001 Notes au jardin de l’évêché, à Limoges. Nous avons accueilli pour la toute première fois, la virtuose pianiste italienne Vanessa Benelli Mosell, pour deux concerts : l’un pour grand public et l’autre pour enfants.

Aussi adroite que charmante, Vanessa Benelli Mosell nous fait part de ses différentes carrières, ses plaisirs de la vie et son prochain projet.

Vanessa Benelli Mosell
Vanessa Benelli Mosell

Festival 1001 Notes : Merci de nous accorder cette interview, Vanessa. Pouvez-vous vous présenter un peu ?

Vanessa Benelli Mosell : (avec un large sourire) Oui, bien sûr ! Je suis une musicienne italienne qui a déménagé à Paris. J’ai commencé le piano à trois ans et j’ai intégré l’Académie de piano d’Imola en Italie à l’âge de sept ans. Grâce à mes études et à ma carrière, j’ai vécu à plein d’endroits différents : Moscou, Londres, Milan… En plus du piano, j’ai étudié le violon, la composition et la direction d’orchestre.

Festival 1001 Notes : Vous vous êtes formé auprès de qui ?

Vanessa Benelli Mosell : Je me suis formé au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou aux côtés de Mikhail Voskresensky, Yuri Bashmet et Dimitri Alexeev au Royal College of Music de Londres.

Festival 1001 Notes : y avait-il un but principal à toutes ces formations ?

Vanessa Benelli Mosell : Oui, tout à fait. Le but était que je maîtrise aussi bien le répertoire traditionnel que le répertoire contemporain.

Festival 1001 Notes : Vous ne vous êtes jamais arrêté pendant votre carrière ?

Vanessa Benelli Mosell : (les yeux rieurs) Non, au contraire, j’ai intensifié ma carrière, il y a trois ans de cela, avec la direction d’orchestre.

Festival 1001 Notes : Comment avez-vous connu le festival 1001 Notes ?

Vanessa Benelli Mosell : Grâce à mon attaché de presse Laura Fontani, qui est aussi l’attaché de presse du Festival 1001 Notes.

Festival 1001 Notes : Dans quel état d’esprit vous trouvez-vous aujourd’hui ?

Vanessa Benelli Mosell : Même si c’est ma première édition au Festival 1001 Notes, et que je n’étais jamais venu à Limoges auparavant, je me sens assez zen. Je garde les yeux grands ouverts pour découvrir et apprécier tout ce qu’il y a autour de moi. En arrivant à Limoges, j’ai observé par la fenêtre du taxi, les gens et la beauté de cette charmante ville. En découvrant le lieu du concert, je me souviens m’être dit : « Quel lieu magnifique ! C’est fantastique qu’on puisse organiser un festival de ce niveau, dans un lieu aussi charmant, entouré de verdure, de fleurs et de fontaines à eau. »

Vanessa Benelli Mosell
Vanessa Benelli Mosell

Festival 1001 Notes : Comment trouvez-vous votre public français ?

Vanessa Benelli Mosell : Mon public français je le trouve très fidèle. Il y a des gens qui me suivent de très près que ça soit sur mes concerts, sur les réseaux sociaux ou sur ma page YouTube. Je trouve qu’ils sont très enthousiastes. J’ai remarqué qu’en France, les gens profitent de la musique, comme on devrait profiter de la vie.

Festival 1001 Notes : Comment décririez-vous votre genre musical ?

Vanessa Benelli Mosell : En ce moment, avec mon album Casta Diva, je me suis concentré sur l’opéra italien, sur l’interprétation et la transcription des grands virtuoses romantiques telles que Thalberg, Chopin ou Liszt. Avec le bel canto, depuis l’époque romantique jusqu’au premier quart du vingtième siècle. Le piano transforme cette musique en une œuvre qui semble créée justement pour des interprètes et des pianistes qui ont eux-mêmes transcrit cet air et ces thèmes d’opéra. Sinon, je joue aussi du classique de Beethoven jusqu’aux compositeurs vivants.

Festival 1001 Notes : Comment se déroule votre processus de création ?

Vanessa Benelli Mosell : Mon processus de création se concentre toujours autour de projets qui naissent de mon intérêt personnel, de ma curiosité, de ce que je veux réellement faire. À vrai dire, tout est en construction autour de la période de ma vie. Généralement, je choisis un projet, je le propose à ma maison de disques et autour de ce programme, je fais le concert pour faire connaître les musiques et les concepts. C’est un processus qui peut durer plusieurs mois, voir des années.

Festival 1001 Notes : Comment gérez-vous le fait d’avoir deux carrières parallèles, une en tant que pianiste et l’autre en tant que chef d’orchestre ?

Vanessa Benelli Mosell : Je ne suis jamais à l’arrêt. Pour moi, les deux activités se complètent. La direction m’a dévoilé des partitions incroyables et a suscité en moi beaucoup de passion et de curiosité pour Rossini, Wagner ou Mahler, qu’on ne peut connaître seulement si on travaille des partitions. J’ai aussi eu la chance de travailler avec de nombreux orchestres, tels que l’Ensemble Divertimento, la Sinfonia de Berlin ou encore le Wiener Kammer Orchester. La direction est une vraie passion pour moi. Une passion, que je ne pouvais pas cacher ou ignorer. Cela fait maintenant trois ans et demi que je suis chef d’orchestre, et même si c’est quelque chose d’assez nouveau, je ne le fais pas avec la pression. Ce qui est tout de même assez génial, c’est que j’arrive réellement à faire les deux avec toujours la même envie. Je pense que tant que la passion est là, je n’ai pas de soucis à me faire.

Festival 1001 Notes : Avec tout ça, vous reste-t-il du temps libre ?

Vanessa Benelli Mosell : (toute souriante) Je fais en sorte de trouver du temps libre. Parce que pour moi, c’est essentiel. C’est ce qui me permet de maintenir une balance dans ma vie privée. Par exemple, comme j’aime bien cuisiner, je m’amuse à faire des dîners chez moi avec mes ami(e)s. Cuisiner pour les autres, me change complétement l’esprit et me détourne des problèmes de la vie. Et des fois, je trouve même le temps de lire, d’aller au cinéma ou à des expositions. Le principal, c’est de faire en sorte d’avoir une vie aussi équilibrée que possible.

Festival 1001 Notes : Selon vous, qu’est-ce que la musique classique ?

Vanessa Benelli Mosell : C’est de la bonne musique. C’est une musique qui touche l’âme de chaque auditeur. C’est une musique qui nous fait réfléchir à la vie et à nous-même. C’est une musique qui nous fait vivre des expériences qu’on n’a pas vécues ou qui au contraire nous rappelle celles qu’on a vécues. Je pense que la musique classique, est quelque chose de très personnelle.

Festival 1001 Notes : Quels sont tes futurs projets ?

Vanessa Benelli Mosell : je prépare un prochain album qui sort en automne. C’est un cadeau que j’espère que beaucoup de gens vont apprécier.

Vanessa Benelli Mosell
Vanessa Benelli Mosell

Ouafa Zaidi

Vous pouvez retrouver Vanessa Benelli Mosell, sur son site internet, les réseaux sociaux et YouTube :

news – Vanessa Benelli Mosell

Vanessa Benelli Mosell | Facebook

VBM Vanessa Benelli Mosell (@vanessabenellimosell.official) • Instagram

VanessaVEVO – YouTube