Leone Jadis

classique, musique Électronique

musique électronique, Piano

Leone Jadis est un projet singulier mêlant l’univers classique et la musique électronique .

Le duo est né de la rencontre entre Camille El Bacha, jeune compositeur de talent, issu de la nouvelle génération de pianistes classiques et Benjamin Rippert, compositeur, producteur, architecte électronique et aussi pianiste, longtemps complice de ‪Laurent Garnier‬. Partageant chacun une double passion pour la musique électronique et le piano, les deux musiciens intervertissent parfois leur rôle en studio et sur scène.

Leur musique est tantôt contemplative, tantôt tumultueuse, parfois même chaotique : les harmonies se heurtent aux rythmiques jusqu’à l’implosion, pour finalement s’accorder et faire la paix.

Leone Jadis, c’est un univers atypique où les machines nous évoquent les sons impalpables des rêves, un monde onirique où le piano nous rappelle qu’il est intemporel.

 

Pianiste interprète, improvisateur et compositeur, Camille El Bacha est diplômé du Conservatoire de Paris (CNSMDP).

Invité comme pianiste classique à des festivals de renom tels le Festival Chopin au Parc de Bagatelle, Le Monde Festival au Théâtre des Bouffes du Nord, La semaine du son à Flagey (Bruxelles), Piano Passion à l’Opéra de Saint-Etienne et bien d’autres, il se produit régulièrement en ciné-concert à la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé, ainsi qu’à la Cinémathèque Française. Après cinq années de développement artistique dans la classe d’improvisation au piano de Jean-François Zygel, Camille El Bacha met également sa formation classique au service de la musique électronique. Il a récemment composé la musique de la série The Lost Ones pour Arte.

 

Compositeur, arrangeur, producteur, directeur artistique, pianiste et multi-instrumentiste, Benjamin Rippert a tourné dans le monde entier avec LBS (Laurent Garnier, Benjamin Rippert, ScanX).

Compositeur de la Sonate de « Suivront mille ans de calme », ballet d’Angelin Preljocaj pour le Bolchoï et co-compositeur du « Marquis de Sade», ballet de Marie-Claude Pietragalla, il a également collaboré sur scène avec des artistes aussi divers qu’Abd al Malik, -M- ou encore Rodolphe Burger. Passionné par la musique à l’image, il créé pour Le Louvre un ciné-mix en duo avec Laurent Garnier sur « Finis Terrae » de Jean Epstein, représenté à l’Auditorium du Louvre, puis au Festival International de Piano de La Roque d’Anthéron, au British Film Institut, au Japon … Par ailleurs, il travaille régulièrement avec Arte, France 2 et Canal + pour des longs-métrage et des documentaires.

Benjamin Rippert est également compositeur-producteur du dernier album de Derek Martin (2018).