Alexandre Tharaud

Piano

La présence d’Alexandre Tharaud s’est encore accentuée dans le monde entier en 2015/2016. En Europe, il s’est produit à la Philharmonie de Cologne et de Varsovie, Victoria Hall de Genève, Muziekgebouw d’Amsterdam, BOZAR de Bruxelles et d’Eindhoven (comme Artiste-Résident), BBC PROMS, Auditorio Nacional, Santa Cecilia à Rome ainsi qu’à la Philharmonie de Paris.  Il joue désormais régulièrement en Asie, particulièrement en Chine, Corée du Sud et au Japon. Après des débuts réussis au Carnegie Hall à New York et une première visite de la côte ouest américaine, Alexandre est apparu en soliste pour la première fois avec l’Atlanta Symphony Orchestra, le Philadelphia Orchestra et, pendant sa tournée américaine avec Les Violons du Roy, a joué dans les plus grandes salles des Etats-Unis, du Symphony Hall de Boston au Walt Disney Hall à Los Angeles.

Après le succès incontesté des Variations Goldberg au disque et à l’écran (le film a obtenu l’ECHO Klassik 2016 dans la catégorie “Music-DVD-Production of the Year”), Alexandre Tharaud interprètera Rachmaninov (concerto No 2, pièces pour piano et mélodies) à la Philharmonie de Paris pour la sortie de son nouvel enregistrement chez ERATO, entouré du Royal Liverpool Philharmonic Orchestra sous la direction de Vassily Petrenko, et de nombreux solistes.

Un des points forts de l’année 2016 aura été la création mondiale du concerto pour la main gauche du compositeur danois Hans Abrahamsen avec le chef Ilan Volkov et l’orchestre de la WDR à Cologne, repris depuis à Birmingham avec le CBSO et prévu en octobre à Copenhagen avec le DR SymfoniOrkestret et, en décembre, le Rotterdam Philharmonisch Orkest, ce dernier sous la direction de Yannick Nézet-Seguin.

Les parutions discographiques d’Alexandre Tharaud sont à l’image de son éclectisme : concertos de Haydn, de Mozart et de Bach (avec Les Violons du Roy), Autographe, Le Bœuf sur Le Toit, Scarlatti, Journal Intime (Chopin) pour ERATO et les Variations Goldberg. Pour harmonia mundi : les Nouvelles Suites de Rameau, intégrale Ravel (Grand Prix de l’Académie Charles Cros, Diapason d’Or de l’Année, CHOC du Monde de la Musique, Recommandé de Classica, 10 de Répertoire, Pick of the Month/BBC Music Magazine, Stern des Monats/Fono Forum, Meilleur disque de l’Année de Standaard), Concertos Italiens de Bach, Couperin, Satie (Diapason d’Or de l’Année 2008), et Chopin (Intégrale des Valses et Vingt-Quatre Préludes).

Parmi les salles qui l’ont accueilli depuis de nombreuses années, on compte le Teatro Colón de Buenos Aires, Théâtre des Champs-Elysées, Opéra de Versailles, Rudofinum de Prague, Philharmonie de Cologne, Philharmonie d’Essen, South Bank et Wigmore Hall de Londres, Concertgebouw d’Amsterdam, Kennedy Center de Washington, Musikverein de Vienne, Casino de Bern, Philharmonie de Cracovie, Hoam Art Hall de Séoul, Hyogo Performing Arts Center, Oji Hall et Suntory Hall de Tokyo. Il est également accueilli par les plus grands festivals : BBC PROMS, Edinburgh Festival, Gergiev Festival à Rotterdam, Aix-en-Provence, La Roque d’Anthéron, Schleswig-Holstein, Rheingau, Ludwigsburg, Ruhr Piano Festival, Nuits de Décembre de Moscou, Rimini, Domaine Forget et Lanaudière.

Il est le soliste des grands orchestres français (Orchestre National de France, Orchestre Philharmonique de Radio-France, Orchestre National de Lille, Orchestre National de BordeauxAquitaine, Ensemble Orchestral de Paris, Orchestre du Capitole de Toulouse, Orchestre Philharmonique de Nice, Orchestre National de Lyon) et étrangers (Orchestre Philharmonique de Londres, Orchestre du Concertgebouw d’Amsterdam, Orchestre du Bolschoi, Orchestre de Chambre de Münich, Sinfonia Varsovia, Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise, Orchestre Symphonique de la radio de Saarbrücken, Orchestre Symphonique de la Radio de Francfort, Orchestre Symphonique d’Umea, Orchestre National Symphonique Estonien, Orchestres Philharmoniques de Kansai, Nouvel Orchestre Philharmonique du Japon, Orchestre Symphonique de Toronto, Orchestre Symphonique de l’Etat de Sao Paulo, Orchestre Symphonique National de Taïwan, Orchestre Symphonique de Singapore, Orchestre de la Radio de Stockholm, Orchestre Philharmonique du Luxembourg, Orchestre Philharmonique de Malaisie, Orchestre Philharmonique de Londres, Orchestre Philharmonique de la BBC) sous la direction de Lionel Bringuier, Bernard Labadie, Rafael Frühbeck de Burgos, Georges Prêtre, Marc Minkowski, Stéphane Denève, Claus Peter-Flor, Leo Hussain, David Zinman, Juanjo Mena et Yannick Nézet-Séguin.

Dédicataire de nombreuses œuvres, Alexandre Tharaud crée le cycle Outre – Mémoire de Thierry Pécou ainsi que deux de ses plus récents concertos : L’Oiseau Innumérable avec l’Orchestre de Chambre de Paris et Le Visage – Le Cœur avec le chœur Les Eléments au festival de La Roque d’Anthéron, sous la direction de Joël Suhubiette. En 2012, Alexandre a donné la première mondiale du concerto de Gérard Pesson à Zürich, rejoué à Francfort et Paris, avec la Tonhalle de Zürich et le RSO Frankfurt, une commande du Festival d’Automne. Alexandre a créé trois cycles de piano en faisant appel à des compositeurs contemporains : Hommages à Rameau suivi de Hommage à Couperin, et PianoSong, s’inspirant de la musique populaire qu’il affectionne tout particulièrement.  En 2014, la parution d’un livre Piano intime, et la sortie d’un documentaire Le Temps Dérobé de Raphaëlle Aellig-Régnier ont couronné un Domaine Privé présenté à la Cité de la Musique.


Alexandre TharaudAlexandre Tharaud

Collaborations avec 1001 Notes

Festival 2007
Saison 2008
Festival 2010
Festival 2011
Festival 2015

> Tous les Artistes 1001 Notes