Sylvain Griotto

Piano

Avant même d’envisager l’étude d’un instrument, c’est simplement la musique en tant que phénomène sonore qui le passionne à travers l’écoute en boucle de tous les disques, cassettes qui lui tombent sous la main, ainsi que tout ce qui peut ressembler de près ou de loin à une organisation des sons. Mélodies, rythmes, bruits singuliers, polyphonies insolites, mots qui n’existent pas trouvent facilement refuge dans sa tête.

Très attiré par le piano à 8 ans, il doit patienter pendant 2 ans, faute de place, dans la classe de flûte traversière de l’école de musique, l’apprentissage laborieux de cet instrument renforce ses envies pianistiques…

Enfin en classe de piano, il aime alterner ses exercices et morceaux classiques avec des transcriptions d’oreille des musiques qui peuplent son quotidien : chansons populaires, jingles publicitaires, musiques de dessins animés. Ce double apprentissage marque son parcours de musicien, car il aime explorer les relations entre musique savante et approche autodidacte.

En 2003, il obtient au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, les prix de composition, analyse et orchestration. Depuis, le pianiste et le compositeur se donnent la réplique. Il accompagne au piano les classes de danse, se produit sur scène avec des chanteurs, compose des musiques instrumentales, du duo d’instruments à l’orchestre, ainsi que des pièces électro-acoustiques et des chansons.

Il collabore comme pianiste à de nombreux projets transversaux au croisement entre répertoire classique, contemporain, pop, rock, chanson. Il joue avec des chanteurs ou écrivains en studio et sur scène. Entre autres Babet (Dionysos), Jeremie Kisling, Véronique Ovaldé, et surtout Rosemary Standley avec qui il partage la scène en duo dans le spectacle de Juliette Deschamps « A queen of heart » l’album DVD sort chez Harmonia Mundi en 2016.

Il co-écrit avec Catherine Pierre « Ecrire ses chansons pour les nuls » (Editions First)

Comme compositeur, il signe les adaptations des 3 derniers projets électrosymphoniques de Jeff Mills, compositeur et producteur de musique électronique et techno, programmé par de nombreux orchestres symphoniques français, ainsi qu’en Angleterre, Pays-bas, Japon. En 2019, L’auteure-compositrice Claire Diterzi fait appel à lui pour les arrangements symphoniques de son spectacle « Je garde le chien…et l’orchestre » qu’il dirige lui-même aux nuits de Fourvières 2019.

Son conte symphonique « Eva pas à pas » sur un livret de Catherine Pierre, co-commande des orchestres de Toulouse et Avignon, a été repris par les orchestres de Lille, Île de France, Monaco, Liège. Il est compositeur résident cette année au Conservatoire de Montpellier.

www.sylvaingriotto.com