Gaspard Dehaene

Piano

Né en 1987, après ses études au CRR de Paris dans la classe d’Anne-Lise Gastaldi, Gaspard Dehaene obtient en 2012 son Master au CNSMD de Paris, dans les classes de Bruno Rigutto et Denis Pascal. Admis ensuite au Mozarteum de Salzbourg auprès de Jacques Rouvier, il approfondit son art avec Rena Shereshevskaya à l’École Normale de Musique, et obtient parallèlement son Master d’accompagnement vocal dans la classe d’Anne Le Bozec au CNSMD de Paris en 2017.

Lauréat du prix Pro Musicis, du Concours International de San Sebastian, Piano Campus, Grand Prix du Concours Alain Marinaro, Gaspard Dehaene se produit dans de nombreux festivals en France – La Roque d’Anthéron, la Folle Journée de Nantes, Radio France Montpellier, Flâneries musicales de Reims (filmé par Medici TV), Orangerie de Sceaux, Piano en Valois, l’Epau, Colmar, Nohant, Artenetra, Soirées romantiques du Rayol, Perros-Guirec, Chopin à Bagatelle, Moments musicaux de l’Hermitage à la Baule, les Musicales-en-Folie de Fontaine-lès-Dijon …- ainsi qu’à l’étranger, Suisse, Allemagne, Autriche, Belgique, Maroc, Nouvelle-Calédonie, festival des Jeunes Artistes de Pékin … Il a à son actif plusieurs expériences en Concerto sous la baguette de chefs tels que Dmitry Liss, Elena Schwarz, Mihhaïl Gerts, Flavien Boy, avec différents orchestres dont le Sinfonia Varsovia, l’Orchestre Philharmonique de l’Oural et l’Orchestre Pasdeloup.

Chambriste passionné partageant la scène avec P. Génisson, R. Guyot, S. Païdassi, V. Julien-Laferrière, G. Caussé… Gaspard Dehaene est un partenaire privilégié d’ Adrien Boisseau. Après la parution de leur premier disque en 2012, ils sont invités à l’Académie de Prussia Cove en Angleterre, où ils bénéficient des conseils de Steven lsserlis. Leur deuxième album, consacré à Schumann, publié par Oehms Classics en 2015, a été salué chaleureusement par la presse.
Il est actuellement lauréat de la fondation Orsay-Royaumont au sein de laquelle il collabore avec la mezzo-soprano Victoire Bunel.

La musique de son temps lui tient profondément à cœur : en 2007, il crée Une page d’éphéméride de Pierre Boulez, qu’il eut le privilège d’étudier avec le compositeur lui-même, et fut ensuite sollicité à plusieurs reprises par divers compositeurs tels R. Bruneau-Boulmier, F. Choveaux, C. Bray, A. Beneteau dont il a enregistré la Sonate Douarnenez.

Son premier disque solo, dédié à la forme « Fantaisie », présenté en récital au Festival de La Roque d’Anthéron 2015, est sorti à l’automne 2016 chez 1001 Notes, dans la collection Envol. Le second, “Vers l’ailleurs”, paru début février 2019, dédié à Schubert, Liszt et Bruneau-Boulmier a été retenu dans la sélection du journal Le Monde, et unanimement salué par la presse.

Il est nommé artiste « Génération Spedidam » pour les années 2017-2020, parmi ses derniers engagements, citons notamment le OJI Hall de Tokyo, la Philharmonie de Paris où il a donné le 1er Concerto de Liszt avec l’orchestre Pasdeloup, la Scala Paris pour l’ouverture de la salle, la Philharmonie d’Ekaterinenburg et le Carnegie Hall de New York où il a effectué ses débuts aux USA le 25 septembre dernier. Ses prochains engagements le conduiront entre autres à l’Université de Zurich, à l’auditorium du Musée d’Orsay, au Louvre-Lens, à la salle Bourgie de Montréal ainsi qu’au Wigmore Hall. Il est depuis 2019 Artiste Steinway.