Rosemary Standley

Chant

Chanteuse franco-américaine du célèbre groupe Moriarty (deux albums chez Naïve et Air Rytmo), Rosemary Standley chante depuis l’âge de huit ans, aux côtés de son père, un répertoire folk américain. Elle étudie en parallèle le chant classique afin de s’enrichir d’autres répertoires et d’une culture musicale qui complètent celle de la tradition orale. Parmi toutes ses expériences et collaborations, elle chante en 2010 sous la direction de Laurence Équilbey pour la création Private Domain
(Monteverdi, Fauré, Purcell, Verdi) ; elle participe a la création « Les Francoises » en 2010 avec Olivia Ruiz, Camille, la Grande Sophie, Jeanne Cherhal, Emily Loizeau et au spectacle « Memories from The Missing Room » d’après l’album The Missing Room mis en scène de Marc Lainé ; elle fait partie du trio vocal Lightnin 3 avec les chanteuses Brisa Roché et Ndidi O. (répertoire soul années 60) ; elle monte « Birds on a Wire » avec la violoncelliste Dom La Nena, passant de Purcell à Leonard Cohen (Cité de la Musique, 2012) ; elle se produit avec l’Orchestre national de France, le 21 juin 2012, avec I Am a Stranger Here
Myself de Kurt Weill. Ce qui caractérise avant tout Rosemary Standley, c’est son intérêt grandissant pour des répertoires aussi variés que le rock et la musique baroque en passant par la musique yiddish, Bob Dylan et le poète réunionnais Alain Peters. Elle aime s’approprier tous ces genres différents et chante aussi bien l’allemand, le créole réunionnais, l’arabe, l’italien que
l’anglais, sa langue maternelle. Il lui plaît de confronter les musiques traditionnelles aux musiques dites savantes et les mélanger afin de les ramener à leur essence chorale.